Mémoires de Frère Aluthor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mémoires de Frère Aluthor

Message par Peccatore le Sam 31 Déc - 15:39

A ajouter dans le rayon "Ordre Lescurien" :


Mémoires de Frère Aluthor, 3e Recteur Lescurien


Le commencement.

Je suis né à Montmirail, un village tranquille mais charme, sans activité. A cette époque je souhaitais découvrir d'autres horizons plutôt que de demeurer dans une ville qui ne me convenait. Ainsi après avoir consulté une carte, je pris la direction de la Bretagne, destination Vannes. Là-bas, je fis la connaissance de nombreuses personnes: Marquise66, Proserpine, Sabotin, Orathor, Kante, Pouyss. J'en oublie certainement, pardonnez-moi mes amis. Une fois installé, mon humeur était plus joyeuse, j'avais repris goût à la vie. Les soirées en taverne étaient nombreuses, sans doute un peu trop. Un jour de marché, un évêque m'approcha et me parla de son projet de créer un ordre religieux basé sur les valeurs de l'humilité, l'enseignement et le progrès. Voilà un beau et ambitieux projet. Je lui demandais en quoi cela pouvait bien me concerner du fait de mon statut de laïc. Celui-ci me rétorqua que les laïcs doivent avoir la même place que les clercs dans un ordre religieux, que leur rôle est tout aussi important. J'acceptais de lui prêter main forte: vous aurez compris que je parlais de Feu Pouyss. A cette même période, je découvrais les joies de l'amour avec Marquise66, qui d'ailleurs me rejoignit à l'Ordre lescurien. Mais alors que le cardinal Pouyss s'apprêtait à célébrer la cérémonie le jour-J, celle-ci ne vint jamais. Première déception intime. Proserpine avait réussi à conquérir mon coeur quelques temps après ce triste épisode et nous décidions de quitter la Bretagne pour le Maine. Une fois de plus à quelques jours du mariage, cette dernière quitta le village où nous étions installés. Cette fois-ci, je me résignais à penser que le mariage n'était pas pour moi.

L'Ordre lescurien.

L'ordre fondé, il ne restait plus qu'à le développer, la partie la plus difficile. SE Pouyss recteur, j'étais chargé de développer le tiers-ordre c'est-à-dire la vie laïque au sein de la communauté lescurienne. La tâche fut énorme, les résultats contrastés. Quoiqu'il en soit, la volonté de bien faire était présente. La création du cabinet juridique ne portera pas ses fruits, à l'inverse, nous serons l'ordre religieux qui comptera le plus de laïcs. L'ordre lescurien est également le lieu où j'ai fait d'admirables rencontres: Morgan de Sauvigny, Gillos, Cédric de Flandres, Kaioh, Jandeboheme, Lexartey, Lodovicus, Adrémir. Toutes ces personnes sont formidables, elles composent ma famille. Leur ai-je dit?: peut être pas. Chacun a sa personnalité, ses qualités, ses défauts. Mais ensemble nous formons la grande famille lescurienne. Après la démission de Morgan au rectorat de l'ordre, j'ai été élu recteur à mon tour. Un honneur pour moi, mais également pour les lescuriens qui venaient de mettre en place le tout premier recteur laïc d'un ordre religieux. Une polémique est apparue. La Curie débat actuellement pour que dorénavant les recteurs des ordres religieux soient prêtres et non plus de "pieux aristotéliciens". Même plusieurs années après ma mort, mon nom devrait toujours subsister. Quant à mon rectorat, j'essaie aujourd'hui de faire en sorte que les lescuriens prennent les décisions, débattent de leur propre initiative. En réalité je fais du recteur un rôle d'arbitre, rien de plus. Quant à mes prédécesseurs, Pouyss se contentait d'un simple contrôle, Morgan était le décisionnaire. Je pense être un mélange de ces deux recteurs, un simple arbitre. Je ne sais pas quand mon mandat prendra fin, j'espère simplement qu'il se terminera par une bonne note.

L'OCF

Voilà un épisode intéressant et peu commun. Un ordre qui espère devenir un OMR demande une collaboration entre les lescuriens et eux-mêmes. Sans doute pensent-ils prouver ainsi leur loyauté envers l'Eglise et obtenir leur reconnaissance. Après quelques entretiens avec le Grand Maistre Lérina, nous avons accepté et conclu à la création du bouclier lescurien qui devait assurer la défense des lescuriens par l'OCF. Pour solidifier notre alliance, je suis parti dans leur ordre tout en restant lescurien. L'OCF était jeune, immature, mais volontaire. Cependant la mort de Lérina au sein des In Tenebris mettra fin à cette collaboration, le nouveau Grand Maistre Thorin_ll préférant gagner la reconnaissance de façon différente. Mon élection à la fonction de recteur m'obligea à quitter l'OCF. Je suis triste de la disparition de Lérina, c'était une femme pieuse et remplie d'amour. Quant à Thorin_ll seul l'avenir nous dira où il dirigera l'OCF. Pour finir, je souhaiterai me confesser par écrit et je pris celui qui découvrira cette lettre de me pardonner. Lérina et moi avons eu une aventure; cette dernière ayant mis au monde deux enfants a été contrainte de les cacher pour les protéger. Nous les avons envoyés en Ecosse où nous espérons qu'ils grandiront heureux: JackDaniel's et Ossian.


Ce document a été réalisé par Peccatore en juillet 1459.
Texte écrit par Frère Aluthor en 1455.

Code:
[quote][b][size=18][center][i]Mémoires de Frère Aluthor, 3e Recteur Lescurien[/i][/center][/size][/b]

[justify][u][i]Le commencement.[/i][/u]

Je suis né à Montmirail, un village tranquille mais charme, sans activité. A cette époque je souhaitais découvrir d'autres horizons plutôt que de demeurer dans une ville qui ne me convenait. Ainsi après avoir consulté une carte, je pris la direction de la Bretagne, destination Vannes. Là-bas, je fis la connaissance de nombreuses personnes: Marquise66, Proserpine, Sabotin, Orathor, Kante, Pouyss. J'en oublie certainement, pardonnez-moi mes amis. Une fois installé, mon humeur était plus joyeuse, j'avais repris goût à la vie. Les soirées en taverne étaient nombreuses, sans doute un peu trop. Un jour de marché, un évêque m'approcha et me parla de son projet de créer un ordre religieux basé sur les valeurs de l'humilité, l'enseignement et le progrès. Voilà un beau et ambitieux projet. Je lui demandais en quoi cela pouvait bien me concerner du fait de mon statut de laïc. Celui-ci me rétorqua que les laïcs doivent avoir la même place que les clercs dans un ordre religieux, que leur rôle est tout aussi important. J'acceptais de lui prêter main forte: vous aurez compris que je parlais de Feu Pouyss. A cette même période, je découvrais les joies de l'amour avec Marquise66, qui d'ailleurs me rejoignit à l'Ordre lescurien. Mais alors que le cardinal Pouyss s'apprêtait à célébrer la cérémonie le jour-J, celle-ci ne vint jamais. Première déception intime. Proserpine avait réussi à conquérir mon coeur quelques temps après ce triste épisode et nous décidions de quitter la Bretagne pour le Maine. Une fois de plus à quelques jours du mariage, cette dernière quitta le village où nous étions installés. Cette fois-ci, je me résignais à penser que le mariage n'était pas pour moi.

[i][u]L'Ordre lescurien.[/u][/i]

L'ordre fondé, il ne restait plus qu'à le développer, la partie la plus difficile. SE Pouyss recteur, j'étais chargé de développer le tiers-ordre c'est-à-dire la vie laïque au sein de la communauté lescurienne. La tâche fut énorme, les résultats contrastés. Quoiqu'il en soit, la volonté de bien faire était présente. La création du cabinet juridique ne portera pas ses fruits, à l'inverse, nous serons l'ordre religieux qui comptera le plus de laïcs. L'ordre lescurien est également le lieu où j'ai fait d'admirables rencontres: Morgan de Sauvigny, Gillos, Cédric de Flandres, Kaioh, Jandeboheme, Lexartey, Lodovicus, Adrémir. Toutes ces personnes sont formidables, elles composent ma famille. Leur ai-je dit?: peut être pas. Chacun a sa personnalité, ses qualités, ses défauts. Mais ensemble nous formons la grande famille lescurienne. Après la démission de Morgan au rectorat de l'ordre, j'ai été élu recteur à mon tour. Un honneur pour moi, mais également pour les lescuriens qui venaient de mettre en place le tout premier recteur laïc d'un ordre religieux. Une polémique est apparue. La Curie débat actuellement pour que dorénavant les recteurs des ordres religieux soient prêtres et non plus de "pieux aristotéliciens". Même plusieurs années après ma mort, mon nom devrait toujours subsister. Quant à mon rectorat, j'essaie aujourd'hui de faire en sorte que les lescuriens prennent les décisions, débattent de leur propre initiative. En réalité je fais du recteur un rôle d'arbitre, rien de plus. Quant à mes prédécesseurs, Pouyss se contentait d'un simple contrôle, Morgan était le décisionnaire. Je pense être un mélange de ces deux recteurs, un simple arbitre. Je ne sais pas quand mon mandat prendra fin, j'espère simplement qu'il se terminera par une bonne note.

[u][i]L'OCF[/i][/u]

Voilà un épisode intéressant et peu commun. Un ordre qui espère devenir un OMR demande une collaboration entre les lescuriens et eux-mêmes. Sans doute pensent-ils prouver ainsi leur loyauté envers l'Eglise et obtenir leur reconnaissance. Après quelques entretiens avec le Grand Maistre Lérina, nous avons accepté et conclu à la création du bouclier lescurien qui devait assurer la défense des lescuriens par l'OCF. Pour solidifier notre alliance, je suis parti dans leur ordre tout en restant lescurien. L'OCF était jeune, immature, mais volontaire. Cependant la mort de Lérina au sein des In Tenebris mettra fin à cette collaboration, le nouveau Grand Maistre Thorin_ll préférant gagner la reconnaissance de façon différente. Mon élection à la fonction de recteur m'obligea à quitter l'OCF. Je suis triste de la disparition de Lérina, c'était une femme pieuse et remplie d'amour. Quant à Thorin_ll seul l'avenir nous dira où il dirigera l'OCF. Pour finir, je souhaiterai me confesser par écrit et je pris celui qui découvrira cette lettre de me pardonner. Lérina et moi avons eu une aventure; cette dernière ayant mis au monde deux enfants a été contrainte de les cacher pour les protéger. Nous les avons envoyés en Ecosse où nous espérons qu'ils grandiront heureux: JackDaniel's et Ossian. [/justify]


[size=9][i]Ce document a été réalisé par Peccatore en juillet 1459.
Texte écrit par Frère Aluthor en 1455.[/i][/size] [/quote]
avatar
Peccatore
Pape
Pape

Nombre de messages : 2499
Localisation IG : Lisieux (jadis)
Voie Lescurienne : Clergé séculier (jadis)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Frère Aluthor

Message par Peccatore le Jeu 13 Déc - 11:28

avatar
Peccatore
Pape
Pape

Nombre de messages : 2499
Localisation IG : Lisieux (jadis)
Voie Lescurienne : Clergé séculier (jadis)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Frère Aluthor

Message par Kaioh le Sam 15 Déc - 10:23

Parfait Smile!

_________________
Archiviste de l'Ordre Lescurien
Amicalement Kaioh
avatar
Kaioh
Archiviste

Nombre de messages : 4112
Localisation IG : Couvent de Rouen
Voie Lescurienne : Régulier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Frère Aluthor

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum