cellule WOLAND

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

cellule WOLAND

Message par jenjitai le Sam 11 Fév - 9:52

Une table , y est déposé parchemin , encrier et plume, un broc plein d'eau fraîche , un verre en terre cuite
Une chaise ainsi qu'un lit pour s'y reposer un brin ou cas ou la fatigue se ferait sentir
Une fenêtre donnant sur la cour du cloître
Cellule rudimentaire mais agréable

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Mer 15 Fév - 10:25

Woland prend rapidement ces marques dans la petite cellule, il se demande dans laquelle il doit dormir, dans seule pour le novice ou dans celle de l'apprenti théologien ? Il sera temps plus tard de régler ce problème.
Atlas aussi s'est rapidement fait à la vie monacale, il reste toujours près de Woland, comme un garde du corps... un garde du corps nain ! Il s'absente parfois pour filer rapidement dans les jardins, mais revient aussi vite qu'il est sorti. Quand le Seigneur de Megève est à sa table de travail, Atlas se hisse sur le lit et s'y repose sans quitter des yeux son maître.

_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par jenjitai le Jeu 16 Fév - 10:21

Jenjitai abandonna pour un moment son bureau, elle se prit le chemin de la cellule de Woland , elle irait dans celle de Pelipa ensuite, mais avant toute chose elle fit un tour dans les dépendances du cloître pour y chercher un panier pour le chien elle adorait les animaux
Petit coup frappé à la porte



_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Jeu 16 Fév - 20:18

Woland devait travailler à quelque complot, ou bien à quelque étude de texte complexe, lorsque l'on frappa à la porte.
Le Professeur se lève et range ses papiers dans un petit coffet non loin de son lit, puis va ouvrir la porte de sa cellule :


"Le bonjour ma Sœur, le Très Haut te garde en sa Sainte Grace ! Comment vas-tu ?"

_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par jenjitai le Mer 22 Fév - 10:31

Jenjitai salua Woland et lui répondit en souriant

"Ma fois doucement, mais surement, et vous ? et votre animal ? à ce propos voici une couche pour lui, sommaire mais elle sera confortable en espérant qu'il ne vous embarrasse pas trop
J'espère que cet endroit vous convient , voici un parchemin avec votre travail , soyez attentif, ce sera long, mais il est essentiel de bien comprendre le tout , même si cela vous semble surperflus"


Elle posa sur la table le travail qu'il allait devoir faire et plus loin la couche pour le chien

"Si vous avez besoin de quoi que ce soit n'hésitez pas, vous avez non loin le réfectoire pour vous restaurer , les jardins pour vous reposer et pour faire une promenade avec votre compagnon et le cloître pour méditer"


(HRP) Notions préliminaires

Trois définitions utiles pour jouer aux Royaumes Renaissants :
  • IG = In Game. C'est une expression anglaise qui veut dire "dans le jeu". Tout ce qui est IG est ce qui se passe dans le jeu "Royaumes Renaissants" lui-même, par opposition au RP, qui se passe sur son forum.
  • RP = Role Play. C'est une expression anglaise qui veut dire "jeu de rôle". Lorsque vous jouez aux Royaumes Renaissants, votre personnage devient votre alter-ego médiéval. En d'autres termes, vous vous inventez une autre vie, dans une autre époque (1459), avec un autre caractère et une autre mentalité. Vous pouvez très bien jouer un méchant en étant gentil, un religieux en étant athée, une femme en étant un homme... C'est la différence entre le RP et l'IRL. Dans les RRs, le RP se fait sur le forum.
  • IRL = In Real Life. C'est une expression anglaise qui veut dire "dans la vie réelle". À vous de bien distinguer le RP et l'IRL, la vie virtuelle de votre personnage et votre vie réelle.
Un exemple pour mieux comprendre : vous pouvez fort bien ne pas aller à la messe dans votre vie IRL, mais cela nous est indifférent pour le jeu. Vous pouvez aller à la messe IG, c’est-à-dire que vous cliquez sur le bouton «Aller à la messe» une fois que vous êtes dans le menu «Église», mais cela ne signifie pas pour autant que vous aurez été à la messe RP, sur le forum officiel des Royaumes Renaissants.


Introduction : À quoi sert le noviciat ?

Le noviciat lescurien est la formation des futur(e)s Lescurien(ne)s.

Il leur permet d'apprendre tout ce qui leur est nécessaire pour vivre pleinement les valeurs de notre Ordre. Il t'est donc demandé de prendre le temps non seulement de lire, mais aussi de comprendre les textes qui composent le noviciat.

Cela peut te paraître long, compliqué, difficile, ennuyeux, inutile et demandant beaucoup de travail, mais il n'en est rien.

Quel que soit ton rythme, privilégie la compréhension des textes à la rapidité de ta lecture.

Le Lecteur (le professeur Lescurien) et ses assistants seront toujours présents pour t'aider, te guider, te conseiller et répondre à tes questions : tu ne seras jamais perdu. Il peut arriver qu'ils soient momentanément indisponibles, mais nous nous engageons à ce que cela arrive le moins souvent possible.

Enfin, ce noviciat est indispensable pour entrer dans l'Ordre Lescurien, car ce qui fait la force de notre Ordre est son unité. Tous ses membres partagent les mêmes valeurs et sont donc toujours prêts à s'entraider. Pour entrer dans cette communauté, il faut donc en partager les valeurs, afin de ne pas se sentir exclu et inutile.

Bon noviciat, assurez vous d'avoir bien compris si vous avez des questions ...

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Mer 22 Fév - 11:25

Atlas, tellement heureux de revoir la sœur, va vers elle en gambadant et sautant, mais avec une telle vivacité, qu'il tombe dans le panier que Jenjitai lui offre. Fort heureusement, la petite créature est si légère que son poids ne surprend pas la Lectrice.
Woland sourit en regardant le chien, il se demande encore comment cette chose peut l'attendrir, puis retourne à la sœur :


"Je te remercie pour lui ma Sœur, le frère Atlas est visiblement indisponible..."dit-il en voyant du coin de l’œil le chien se rouler dans le panier."Je vais immédiatement regarder ces premiers parchemins en ce cas."

Le Professeur ramasse ses bésicles posés sur la table et les pose sur son nez. Il prend d'une main assurée les premières leçons du Noviciat et les parcourt des yeux à deux reprises. Sans quitter des yeux la feuille et relisant une nouvelle fois, il assure :


"Bien, tout cela me semble tout à fait clair ma Sœur."

_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par jenjitai le Jeu 23 Fév - 19:40

Cet animal décidément avait plein de charme , Jen sourit attendrie et heureuse qu'il apprécie aussi vite ce qu'elle lui avait porté

"Ne me remercie point l'ami , chose faite avec le coeur, tout simplement, je suis très attentive pour toutes les créatures de ce monde"

Il lut attentivement et bien entendu elle n'en doutait pas un instant compris tout ce qui était écrit

"Bien dans ce cas poursuivons "

Présentation des voies

Choisis ta voie désormais, tu pourras en changer une fois dans l'Ordre selon ton parcours.

La voie du clergé séculier te guidera vers celle de la prêtrise ou de l'archiprêtrise.
La voie du clergé régulier te guidera vers celle de la vie monastique.
La voie du Tiers Ordre te guidera vers celle de la vie laïque.


_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Ven 24 Fév - 14:39

Le Professeur sourit à sa Professeur et lui dit sans prendre le temps de la réflexion car il l'avait déjà pris depuis longtemps :

"Je choisis la voie du Clergé séculier ma Sœur, j'ai fait le choix de servir Notre Seigneur de cette manière dans mes dernières années."

Pendant ce temps dans le panier, Atlas se prélasse...

_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par jenjitai le Ven 24 Fév - 17:24

"Bien mon ami , poursuivons , un petit tour dans le livre des vertus pour vous aider à répondre à ses questions "

- Comment tendre vers la perfection selon Aristote ?
- Qu'est-ce que le Juste Milieu ?
- Pourquoi, toujours selon Aristote, y a-t-il une vie après la mort ?
- En plus d'être prophète, quel rôle était attribué à Christos ?
- Quel est le nom du Roi qui voulut l'exécution de Jeshua ?
- Qui vint tenter de perturber sa retraite spirituelle dans le désert ?

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Sam 25 Fév - 16:26

Tenant d'une main son livre des vertus, il tourne les pages de l'autre et prend le temps de la réflexion pour chaque question :

"- Comment tendre vers la perfection selon Aristote ?"
Pour atteindre la perfection, il faut vivre à l'état social tout en se tournant vers l'étude de la philosophie et vers l'exercice quotidien des vertus. Ainsi il décrit dans la cité idéal que les citoyens de la classe d'or sont ceux qui peuvent s'ériger en exemple aux yeux de tous. Aristote place la vertu au centre de la perfection, il affirme en cela que seul un être social peut être véritablement vertueux car l'exercice des vertus ne se peut faire qu'en société humaine. En l'être parfait est celui qui parvient à se faire de véritables amis.

"- Qu'est-ce que le Juste Milieu ?"
Le juste milieu est une notion qu'Aristote utilise pour parler de l'amitié ainsi que je viens de la décrire ma sœur. Ce principe décrit en fait le rapport idéal d'amitié entre amis véritables. L'amitié aristotélicienne est une amitié qui doit être égale, c'est-à-dire que nulle partie du couple d'amis ne doit trouver plus d'intérêt à l'amitié que l'autre. Si tel était le cas, ce ne serait point de l'amitié, mais de l'intéressement qui peut être mû par nombre de vices : envie, orgueil, luxure, etc. Le juste milieu est le rapport idéal entre deux êtres : l'un peut compter sur l'autre. Deux amis doivent être égaux aussi sur le plan social... Aristote dit qu'un roi ne peut être l'ami d'un mendiant. En cela, je m'interroge... que dire de l'amitié étrange qui unissait Alexandre le Grand et Diogène le Cynique ? Le premier apportait protection au philosophe, le second apportait un enseignement de sagesse au roi... Le don de chacun n'est pas égal bien sûr, mais pourtant l'un et l'autre apporte ce qu'il peut dans cette amitié. Diogène n'est payé de son enseignement que par la protection du souverain, peut-on dire que cette amitié hors norme est tout de même aristotélicienne ?

"- Pourquoi, toujours selon Aristote, y a-t-il une vie après la mort ?"
Il y a une vie après la mort car notre âme est immatérielle et ne peut mourir alors que notre corps matériel se désagrège. Aristote décrit notre corps comme l'enveloppe qui apporte la première vie de l'âme, la seconde a lieu après notre mort corporelle. C'est pourquoi Aristote dit que la première vie, la vie corporelle, doit préparer la vie future, la vie immatérielle.

"- En plus d'être prophète, quel rôle était attribué à Christos ?"
Christos est le messie, l'envoyé de Dieu sur terre pour faire entendre la voix défunte d'Aristote et fonder sur la terre la Vraie Église.

"- Quel est le nom du Roi qui voulut l'exécution de Jeshua ?"
Pierre Ponce a condamné Jeshua au supplice de la croix, mais ce n'était point un roi ma Soeur. Il portait le titre de Procurateur de Judée, ce n'était ni plus ni moins qu'un fonctionnaire impérial, choisi directement par l'Empereur et sous les ordres de celui-ci. L'Empereur en question... Si je me rappelle bien était l'Empereur Tibère, un homme bien infâme si vous voulez mon avis, qui ne valait pas mieux que son turbulent héritier Caligula.

"- Qui vint tenter de perturber sa retraite spirituelle dans le désert ?"
C'est la Créature du Sans Nom, le serpent a voulut tenter l'esprit de Jeshua et le faire fléchir. La Créature l'a soumis à la tentation de tous les péchés capitaux, mais Jeshua a résisté, affirmant que celui qui cédait à ces péchés était petit. Ainsi le pécheur est à l'égal du Sans Nom, une créature rampante, inférieure aux hommes de vertu.

_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par jenjitai le Lun 27 Fév - 9:40

Deux amis doivent être égaux aussi sur le plan social... Aristote dit qu'un roi ne peut être l'ami d'un mendiant. En cela, je m'interroge... que dire de l'amitié étrange qui unissait Alexandre le Grand et Diogène le Cynique ? Le premier apportait protection au philosophe, le second apportait un enseignement de sagesse au roi... Le don de chacun n'est pas égal bien sûr, mais pourtant l'un et l'autre apporte ce qu'il peut dans cette amitié. Diogène n'est payé de son enseignement que par la protection du souverain, peut-on dire que cette amitié hors norme est tout de même aristotélicienne ?

Comment le savoir ? seul eux pourraient y répondre, je pense en tout cas que cette amitié là était un échange de bon procédé et que si le philosophe avait trahit le Roi aurait il eu à son égard de l'indulgence ? Peut on en effet dans ce cas parler d'amitié Aristotélicienne ? je ne le crois pas un Roi reste un Roi

Pierre Ponce a condamné Jeshua au supplice de la croix, mais ce n'était point un roi ma Soeur. Il portait le titre de Procurateur de Judée, ce n'était ni plus ni moins qu'un fonctionnaire impérial

Erreur à rectifier dans ce cas merci pour l'info

Bien poursuivons

Les notions fondamentales

L'Église Aristotélicienne, fondée par Christos et ses disciples, regroupe en son sein toute la communauté des Aristotéliciens.
L'Aristotélisme est la seule religion officielle du monde civilisé (Royaume de France, Grand Duché de Bretagne, SERG, Espagne, Angleterre...). La Sainte Église s'est dotée d'un registre qui recense tous les fidèles.
Les diacres (diaconesses), curés, évêques, archevêques et cardinaux sont les représentants de l'Église. Ils doivent conduire les Hommes vers Dieu.

Seul le baptême permet de faire partie de cette grande famille, mais ce sacrement purificateur n’est que le premier d’une longue série : la confession, la mariage, l’ordination ou encore les funérailles.

Le Credo est le chant qui nous unit dans notre foi.
Les valeurs de l’Ordre Lescurien

Pour résumer, l'Humilité fait que tout Lescurien ne trouve le chemin de la vertu que dans le partage de l'amitié Aristotélicienne, laissant de côté les inégalités temporelles. L'Enseignement est le but premier de tout Lescurien, dont la vie est vouée au partage de la parole divine. Enfin, le Progrès est la volonté d'aller toujours de l'avant, de ne jamais se reposer sur ses acquis, en voulant toujours se perfectionner.

Après cette lecture, donne-moi trois exemples passés de ta pratique respective de l’Humilité, de l’Enseignement et du Progrès. Si tu ne vois pas d’actions prises dans ton passé, imagine-les et sers-t'en pour l’avenir.

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Lun 27 Fév - 12:02

Le Professeur réfléchit à cette question pendant quelques secondes sans dire un seul mot... Il ne pense pas être humble, son austérité n'est pas une vertu, comment tourner cela à son avantage...

"En ce qui concerne l'Humilité..."

Eurêka !

"Je pense en avoir fait preuve lors de mon arrivée ici, ma sœur, mais j'espère ne pas me flagorner en disant cela. Je suis venu dans l'équipage le plus simple, en tenant mon cheval par la bride, humble, selon moi, devant Dieu et son saint enseignement que je venais recevoir ici même... Je n'ai pas annoncé mon titre en arrivant, je me suis dit : "Woland, ici tu es un enfant de Dieu égal à tous les autres". Lorsqu'il me faut rendre la justice en mes terres, j'exerce la plus grande équité, reçois sans distinction petits et grands, punissant les uns et les autres, à hauteur de leur délit, sans prendre en compte leur rang, mais en veillant tout de même à ce qu'une sentence légère pour un grand ne soit pas trop lourde pour un petit..."


Le Professeur est inspiré, tellement qu'il y croit presque, mais il passe à la vertu suivante, pour celle-là au moins il ne faut pas improviser :

"En ce qui concerne l'Enseignement, cela remonte à beaucoup plus loin. T'ai-je dit ma sœur que j'ai voyagé d'université en université durant ma longue existence ? Oh bien sûr, je n'étais ni prêtre ni théologien aussi l'enseignement que je formulais n'était pas un parole divine, mais j'ai souvent seconder des prêtres dans certaines parties sauvages de notre monde, où les hommes et les femmes semblaient ne rien connaître de notre seigneur. Nous avons fait l'impossible, mais nous avons parlé avec eux, presque appris leur langue, leur avons enseigné la nôtre et lentement, les avons mené à nous suivre sur le chemin de la vertu. D'un même mouvement, un jour, tous se prosternèrent et prièrent le Très Haut d'une même voix. Jamais je n’oublierai ce moment..."


Plus qu'une :

"En ce qui concerne le Progrès, je pense que l'exemple est tout trouvé ! J'ai passé mon existence à toujours rechercher de nouvelles connaissances et de nouveaux savoirs, sans m'occuper ni du danger que je pouvais encourir ni du temps qui blanchissait mes tempes. Et me voilà, ici devant toi ma sœur, en tant que ton élève, à l'âge de soixante et sept années, jugeant que mon existence n'a pas assez servi notre Seigneur, vers qui je veux me tourner entièrement maintenant et jusqu'à la fin."


_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par jenjitai le Lun 27 Fév - 20:47

"Voilà qui est bien , tes réponses me plaisent bien , continuons donc ..."

La Règle de l’Ordre Lescurien

Lis en entier la Règle de l'Ordre Lescurien et pose-moi des questions si tu ne comprends pas certaines parties.

Hagiographie de Pouyss
Hagiographie de Saint Lescure
Hagiographie de Morgan de Sauvigny

Lis ces 3 hagiographies et trouve des points communs entre ces 3 personnes (le fait qu'elles aient fait partie de l'Ordre ne compte pas bien entendu).


_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Ven 2 Mar - 11:37

Le Seigneur de Megève sourit légèrement et acquiesce lorsque la jeune femme lui remet les règles et hagiographies à lire. Il se positionne bien à sa table , pose ses bésicles sur son nez et commence sa lecture. Il pointe du la ligne qu'il est en train de lire et l'on peut voir à la vitesse où il tourne les pages que son cerveau, lui, n'a pas pris une ride depuis sa jeunesse estudiantine.

La Règle lescurienne est vite ingérée :


"J'avais déjà lu cette règle avant de commencer toute leçon à vrai dire, ma Sœur, j'en avais trouvé un exemplaire, je ne sais plus où d'ailleurs. Mais il me semble qu'elle était placardée à l'entrée... Bref tout cela me semble clair... Une chose en fait qui n'est pas vraiment une incompréhension, mais simplement une interrogation formelle... Il est dit dans la règle que tout lescurien doit afficher son appartenance à l'Ordre, un mien ami m'a mis en garde sur cet affichage notamment lors des possibles visites dans la Ville Éternelle, à Rome, as-tu un avis personnel là-dessus ? Il est vrai bien évidemment que la profession spirituelle est entravée, parfois, par des considérations temporelles..."


Il écoute avec attention la réponse de la Sœur Lectrice, puis retourne à ses lectures hagiographiques. A nouveau, les mots défilent sous ses doigts, il les retient les uns après les autres, sans aucun mal, ni travail. Après tout de même au moins quelques dizaines de secondes (!), Woland ôte ses lunettes et dit en souriant :

"Voilà trois hommes qui me semblent avoir eu un caractère assez différent, mais trois grands hommes à n'en point douter et dont l'éternité connaîtra les noms... Il me semble qu'ils représentent comme trois âges de l'Ordre Lescurien, le Bienheureux Pouyss fut le fondateur de notre Ordre, le Bienheureux Morgan l'un des premiers frères et Saint Lescure me semble le premier âge, l'inspiration qui mena la fondation de l'Ordre. Il est possible que ce soit son martyr et les causes tragiques de sa mort qui inspirèrent à Pouyss l'élan nécessaire à ladite fondation.

Pouyss et Morgan oeuvrèrent également énormément pour la fondation de la Biblihomélie, mais surtout ce dernier.

Ils furent tous les trois moteurs de la Réforme du Renouveau de la foi, mais chacun à des places variées. Il est à noter tout de même que nous leur devons une grande partie des traductions des textes saints.

Ils eurent enfin tous les trois une fin saisissante d'humilité et de persévérance dans la foi. Ils sont passés dans le temps des hommes, comme ces papillons que l'on nomme éphémère, ont marqué leurs noms dans le marbre immuable de Rome et ont été rappelé par le Très-Haut, simplement, mais trop tôt il me semble, ainsi que Christos."


Un instant il songe à son grand âge, aux amis qu'il a enterré et au temps qu'il lui reste, son regard se perd un instant, se voile de tristesse. Le Professeur se ressaisit, son regard retrouve son étincelle maline. Instant de faiblesse...



_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par jenjitai le Dim 4 Mar - 10:46

Mon avis personnel est qu'en ce bas monde il est difficile de s'imposer parfois, mais il ne faut en aucun cas avoir peur d'afficher son appartenance à l'Ordre Lescurien puisqu'il est reconnu par Rome , je le fais depuis des années car moi aussi je ne suis plus de prime jeunesse et jamais je n'ai eu de soucis
Affiche le en toute quiétude l'ami, et revendique le

J'ai grand plaisir à t'écouter mais maintenant il te faut te confesser l'ami
Lève toi que je prenne ta place et agenouille toi devant moi


(la confession se fera par MP par soucis de discrètion)

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Jeu 8 Mar - 12:59

Woland laisse sa chaise à la Lectrice et s'agenouille sur le sol. Qu'allait-il pouvoir confesser ? Certainement pas ces aventures amoureuses, cela sera ne serait pas galant et passerait outre toutes les règles de courtoisie. Non il lui faut trouver autre chose, quelque chose qu'il considère véritablement comme un péché, que la bienséance lui permet de dire et qu'il veut confesser :

"Ma Sœur,

Que dire... J'ai déjà confessé à d'autres les péchés de ma jeunesse, en ai-je encore dans ma vieillesse ? Cet âge où l'Homme devrait acquérir le plus de sagesse ? Je crois que mes péchés de vieillesse n'ont plus rien de commun avec ceux du printemps de ma vie. Du moins... Si peut être ! Que l'on est mauvais conseilleur de sa propre âme. Avant de venir en ce couvent, j’ai donné trop d'énergie à l'étude. Je crois que je me suis enfermé dans mon cabinet sans en sortir pendant plusieurs jours, gardant précieusement avec moi, le fruit de mes recherches. Mais cela n'est pas ce qui me semble être un péché, il est des jours où, sans sortir de mon cabinet, la solitude et l'ennui de mon travail vient me ronger, ainsi je reste enfermé chez moi dans une grande torpeur. L'ermite pèche ainsi. Ma Sœur je te confesse me sentir coupable du péché d'acédie, de paresse."



_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par jenjitai le Ven 9 Mar - 10:07

"L'essentiel n'est il pas de le savoir , de le reconnaître, mon ami bien souvent il m'arrive d'en faire autant , je pense qu'il s'agit plus de fatigue physique et morale, que de paresse, à notre âge se sentir motiver est difficile
Le Tout Puissant j'en suis sure ne nous en tiendras point rigueur essayons donc d'y remédier
Toutefois j'aimerais pour une légère pénitence t'entendre prier , le crédo sera suffisant

Une fois cela fait il te faudra encore travailler sur un thème
La nature du thème , il peut porter aussi bien sur l'hérésie que sur la culture du chou. Tu devra juste t'assurer que le thème est exploitable et conforme à nos croyances (exemple de thème inapproprié : l'alchimie ) .

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Mar 13 Mar - 18:43

Le professeur à l'écoute de Jenjitai se mord la lèvre, diable de diable, il n'aime point pousser la chansonnette en public, même à l'église il fait son possible pour que ses chants ne soient entendu de nul autre que lui. Il se décide pourtant et d'une belle voix, fort grave, il entonne :

"Je crois au Très Haut le Créateur tout puissant,
Difformes et Adonis sont tous ces enfants,
Il a peint tout le Ciel bleu en un coup de main,
Il est le Juge de notre âme jusqu'à la fin.

Je crois en Aristote, son viril prophète,
Qui allait à la Palestre voir les Athlètes
Car dans tout corps luisant il faut de la cervelle,
Il leur a enseigné les lois de l’Éternel.

Je crois en Christos, le grand messie aux pieds nus,
Il avait de bons parents comme on n'en fait plus.
Il parlait à ses disciples du Paradis,
L'un d'eux, Daju, pour l'y envoyer le trahit.
Condamné au martyr par le Procurateur,
Il trouva le Grec à la droite du Seigneur.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Éternelle.

Que la fulgurance d'Aristote nous accompagne !
Que l'extase de Christos nous transcende!
Que le Très-Haut nous garde !

Amen."


Après un temps, il se redresse et à nouveau répond à la Lectrice :

"Et bien ma sœur je vais m'y atteler en ce cas ! J'écris actuellement pour ma suzeraine quelques pages sur les maux de l'amour. Mais je pense que cela ne conviendra pas... Je suis maistre d'armes cela pourrait être intéressant... Pas ici peut-être... Je vais réfléchir à cela, j'ai moult livres avec moi qui ne demandent qu'à être étudié ainsi que tu me le demande, je devrai pouvoir trouver !"

_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Lun 19 Mar - 0:08

Pendant plusieurs heures, Woland avait cherché le sujet sur lequel il allait pouvoir écrire, il s'était finalement offert à lui, de manière on ne peut plus naturel. Voici comment allait ce qu'il avait écrit :

De Nobilitate

Être noble, c'est être maître d'une terre sous l'autorité d'un Baron, d'un Duc, d'un Prince, lui-même sous l'autorité d'un Empereur ou d'un Roi. Mais être noble, avant tout cela, c'est régner sur une terre du Royaume des Hommes, créé par le Très Haut. La noblesse n'est noblesse que par Son vouloir, non par celui d'un autre. L'homme a suivi l'homme, l'homme a dominé l'homme, mais jamais l'homme ne doit oublier que c'est le Très Haut qui l'a mis à cette place.
Bien sûr, inspiré par la Sans Nom, un Baron peut faire un vassal d'un être plus noir qu'aucun bandit, mais le Très Haut rétablira toujours l'ordre, car c'est Lui qui est Tout-Puissant dans le Royaume qu'Il a laissé aux hommes.

La Noblesse a des devoirs. Tout Noble, quel qui soit, petit ou grand, jure conseil, protection et loyauté à son suzerain, mais il est obligé aussi envers son peuple. Il lui doit protection, aide, éducation, audience, justice. Tout Seigneur qui se refuserait à ces strictes devoirs serait un bien mauvais Seigneur. Il ne mériterait pas plus son titre que le sang qui coule dans ses veines, car ce sang qu'il se targuerait de qualifier de noble et de haut lignage serait en fait plus vil que le plus impie des venins d'aspic. Un seigneur tel que celui que je viens de décrire devrait avoir la décence de faire écraser sur une enclume sa couronne de fer et de laisser à d'autres, plus soucieux de leurs devoirs d'homme, le soin de gouverner un peuple. Ainsi je juge que tout seigneur, qu'il soit simple Baron ou même Empereur, doit veiller sur son peuple comme un père veille sur son enfant. Il doit lui apporter toute sa protection et être attentif à lui. L'enfant que l'on ne garde pas des dangers est bien souvent séduit par les inspirations du Mal et c'est pour cela que tant de princes et de rois furent destituer des mains mêmes de leurs enfants. César, cet homme qui fut au-dessus de tous les autres tant par la force que par la ruse, cet Empereur qui fit de ses mains la gloire de l'Empire Romain, cet homme, parce qu'il ne prenait pas garde de ce qui se passait dans sa propre maison, fut la pierre sur laquelle son fils aiguisa son poignard assassin.

Si le Très Haut soudain décidait d'aller bâtir un Royaume ailleurs et de nous laisser, êtres imparfaits et mortels que nous sommes, seuls, sans ressource, sans même la possibilité de nous recueillir et de mander son aide à l'église, pensez-vous qu'alors nous nous recueillerons encore ? Pensez-vous que si le Créateur, que nous aimons aujourd'hui, nous abandonnait demain, notre vie ne changerait point ? Nous errerions sans but, dans des terres stériles. Si le Très Haut quittait la voûte céleste, il emporterait avec lui la lune et le soleil et ainsi nous serions plongé dans les plus noirs ténèbres. Nous nous avilirions et ressemblerions bientôt aux plus malsaines et sauvages des bêtes. Nous repaissant de notre propre chair, de nos propres parents, nous deviendrions assassins, parricides, infanticides, tous. Car aucune lueur ne peut régner là d'où le Très Haut se retire. Aucune lueur ne brillerait dans le monde, ni même dans nos cœurs qui de même que le ciel deviendraient plus obscurs que la plus obscure des nuits d'hiver. Je vois, sans peine, ce monde de misère et de décadence, plus impropre que fut Oanylone. Si Notre Père à tous quittait sans mot dire la maison des hommes, nous serions réduits à l'état d'enfant errant, car sans le père la maison s'écroule et la famille part vite en lambeau.

Il est de ces nobles qui partent batifoler on ne sait où, en retraite peut-être, ou dans quelques lieux de perdition, ils laissent alors leurs gens seuls et sans protection. Ces nobles faisant ainsi font bien mal. Un peuple sans seigneur est, ainsi que je viens de le décrire, comme seul au milieu d'une route qu'il ne connait point. Il n'a ni repère, ni aucun instinct auquel se fier, du moins point de bons instincts. De plus, un peuple abandonné par son seigneur a toutes les raisons de prendre les armes et aucune de continuer à lui être fidèle. Le Très Haut a voulu ainsi qu'il y ai d'humbles hommes tout autant que de seigneurs, mais il a voulu que les seconds protégeassent les premiers. La noblesse est un don, une acte de confiance, elle est donnée aux familles les plus admirables, au sang venant des veines les plus vertueuses. Le Très Haut dans sa générosité a permis à la noblesse de faire bâtir des châteaux qui élève un peu ces hommes au-dessus des autres et qui doivent aussi les rapprocher de Lui, ainsi chacun de leurs actes doivent être comme inspiré par de haut dessein. Mais quand la noblesse au sang vertueux devient soudain faible et licencieuse, il n'est plus besoin de garder cette noblesse sereine sur son trône. Le Très Haut a bien des plans pour nous Ses enfants et lorsque le sang, d'une veine prolixe et vigoureuse, devient noir et infect il ne faut pas oublier qu'Il a tout pouvoir de le faire tirer. Ainsi la mauvaise noblesse est ôté du corps du royaume des hommes et celui-ci peut espérer perdurer pendant encore des siècles et des siècles.

Aucun seigneur ne doit donc négliger son peuple, il ne peut partir en voyage quel qu'en soit le motif sans laisser sur le trône quelqu'un pour gouverner en son absence, il ne peut non plus refuser de recevoir en audience ses gens, car il ne doit pas oublier que les banquets qu'il organise ne pourraient être sans les éleveurs et les cultivateurs de la Basse-Cour de son château. Celui qui danse bien, sait faire de beaux vers, parle de manière courtoise aux damoiselles et sait séduire leur cœur, ne doit pas oublier que son devoir est envers son peuple et qu'il n'y a rien dans les folles distractions de Cour qui le nourrisse. Tout bon courtisan sait fort aisément plier l'échine, le dos et même poser le genoux à terre, mais pour quelle raison le fait-il ? Pour obtenir quelque licence commercial pour alimenter ses marchés ? Ou plutôt pour quémander quelque autre charge à la Cour ? Pour des sacs de farine ? Ou pour un collier d'or ?

N'oublie pas noblesse que tu n'es qu'humaine et que l'humaine nature peut te détruire. Sache que ta place ne te sera jamais acquise et que tu devras toujours la mériter. Tes délassements à la Cour d'un souverain ou dans le lit d'une putain, ne vaudront jamais le travail de tes gens dans leurs champs. Délaisse ton peuple, soit sourd à leurs suppliques, ils lèveront leurs faux, leurs fourches et leurs haches, ils disloqueront les murailles de ton château, arderont tes vaniteuses tapisseries et fouleront des pieds ton blanc manteau d'hermine. On te coupera les mains en tant que parjure et traiter comme brigand et non plus comme un seigneur, tu seras griffé, écorché, démantelé, ton corps épars sera à tous les vents jetés et jamais tu ne reposeras en terre consacrée. Prend garde Noblesse à ne pas te perdre, aucun ennemi n'est plus fort que la mollesse qui avec le luxe entretient la Paresse.

J'ai eu entre les mains ces histoires un peu folles de Renart le Goupil, on y voit toutes sortes d'animaux se jouer des tours cocasses et cruels et ces bêtes valent bien les hommes. Il est une loi dans le monde animal qui dit que le faible est mangé par le fort, on le voit fort bien dans ces contes où la ruse et la force sont les armes des bêtes tout autant que crocs, griffes et serres. Les hommes vont de même et se battent les uns les autres, qui pour une terre, qui pour de l'argent, qui pour une maquerelle, mais je conclurai en ajoutant ceci c'est que même dans ce royaume sauvage des bêtes, la louve protège et garde ses petits près d'elle.

_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par jenjitai le Lun 19 Mar - 10:47

Lorsque Woland entama la lecture de son thème Jen savait que ce ne serait pas banal, au fur et à mesure elle s'étonnait , souriait , ce sujet était vraiment important , jamais elle n'osait espérer un jour l'entendre ou le lire

"Mon ami, ce thème est des plus juste, j'eusses aimé l'entendre de pas mal de bouche, il est vrai qu'aujourd'hui encore les nobles se font mal voir par un comportement des plus égoïste et destructeurs
J'aimerais pouvoir un jour m'en servir si tu le permet et je pense qu'il devrait être archivé afin que cela puisse être utile à l'enseignement
Je vais à présent contacter nos amis afin qu'ils puissent eux aussi en profiter
Nous procéderons ensuite à ton intégration"


Jen sortit en n'omettant point de le saluer d'une révérence

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Woland_von_selenios le Lun 19 Mar - 11:33

Woland baisse l'échine et sourit à la Lectrice:

"Je suis heureux de savoir que mon travail te plaise ma Soeur. J'ose tenter de travailler pour le bien public, aussi tu peux bien sûr t'en servir. Je garde moi-même une trace de mes travaux en ma bibliothèque de Megève. Je serai très heureux d'avoir l'avis de nos amis et frères. Merci pour tout ma Soeur."

Lorsqu'elle s'apprête à sortir, le Professeur se lève et posant une main sur son coeur la salue élégamment.

_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par belphegore le Dim 25 Mar - 18:43

Belphegore avait reçu un exemplaire du travail d'un certain Woland. Elle l'vait lu attentivement, et, au fur et à mesure de sa lecture, elle se demanda, par devers elle, si parfois le Très haut ne les avait pas quittés, tellement le Monde était devenu fou, sanguinolent, violent, noir et triste.

Le texte lui plut, et alla le dire à Jenjitaï.

_________________
avatar
belphegore
Evêque
Evêque

Nombre de messages : 561
Localisation IG : Conflans-les-Sens
Voie Lescurienne : Voie de la médecine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par feuilllle le Jeu 29 Mar - 13:19

"- Bonjour à tous."

Elle lut attentivement le travail de Woland_von_selenios

"- Et bien, la Noblesse n'est pas forcément noble par son titre mais bien par ses actes : le titre seul ne fait rien pour le progrès, tant soit spirituel ou temporel, que pour autrui et pour soi-même.
En cas de déshonneur de leur fonction et de leur parole, croyez-vous que ce soit davantage nocif pour Le Très-Haut que le vol d'un simple malfrat?
Je ne le pense pas, mais par contre, il est vrai que leur exemple à donner est plus important car il est davantage vu et entendu.
Leur faute est donc plus grande.
C'est la même chose pour la "noblesse" de clergé..."


Elle sourit au Sire qui avait manifestement du avoir dans sa vie des exemples chagrins des actes et paroles de la noblesse ; elle le comprenait.
Mais pour elle ce n'était pas le plus grave dans leur magnifique royaume.


"- C'est un bon travail Messire... Je vous en félicite."
avatar
feuilllle
Pape
Pape

Nombre de messages : 2039

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Henriques le Jeu 29 Mar - 19:48

Daniel était arrivé un peu en retard et s'en excusa:

Bonjour mon frère...que je suis ravi de venir ici pour lire ton thème! Je te demande de bien vouloir m'excuser, je reviens juste d'une retraite de dix jours au Mont.....
Si tu le veux bien, je vais prendre quelques minutes pour te lire.


Et le Vicaire entreprit donc de lire ce parchemin à la calligraphie parfaite qui allait parler, selon le titre, de noblesse.


_________________
avatar
Henriques
Cardinal
Cardinal

Nombre de messages : 956
Localisation IG : Toulouse
Voie Lescurienne : Recteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par feuilllle le Jeu 29 Mar - 20:15

Very Happy "- J'étais aussi au Mont!"
avatar
feuilllle
Pape
Pape

Nombre de messages : 2039

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule WOLAND

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum