Cellule Duncan

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Duncan_mac_campbell le Dim 28 Juil - 7:52

Le Pardon

Certains disent que le pardon est facile à accorder tant que l’on est faible : ils pensent à tort que les personnes qui savent pardonner ne le font que dans le but de se voir auréolé de gloire. Pensent-ils que l’on peut dire de ces gens « Il n’a pas eu le courage de se venger alors il prend la solution de facilité, il pardonne ? »
Beaucoup de nos contemporains, eux, ne sont adeptes que de « vengeance » qui est synonyme pour eux de fierté, ou de courage. De nos jours, la vengeance est pratiquement devenue un symbole de réussite.
Et pourtant, personnellement, je trouve que le pardon est tout le contraire de ce que l’on peut qualifier de pitoyable ou de faible : un homme ou une femme capable d’accorder son pardon face à la traîtrise est alors digne de l’amour et de la confiance du Très-Haut. Il s’en remet à Lui en donnant alors une seconde chance à celui qui l’a trahi, en oubliant les offenses du passé, en tendant l’autre joue. Et cela, n’est-ce pas une preuve indéniable d’un immense courage ? Ne prend-t-il pas le risque de se faire trahir une nouvelle fois et de souffrir encore ? Oui, mais le vrai aristotélicien, même si comme tout à chacun a parfois peur, place un tel Amour en le Très-Haut qu’il ne craint plus aucune autre sanction de son cœur sinon divine. L’aristotélicien préfère agir avec sagesse en accordant son pardon plutôt que de décevoir son Dieu.
Le pardon n’est ni simple, ni rapide : pas facile car il faut trouver en soi la force et le courage nécessaire à effacer en son cœur le sentiment de tristesse et le mal qui s’empare de vous lorsque vous vous apercevez que l’on vous a dupé, que l’on s’est joué de vos sentiments, de vos émotions pour se servir de vous, pour obtenir ce que l’on désirait de vous.
Pas rapide car le pardon met un certain temps à cicatriser les plaies du passé, l’humain n’oublie pas si facilement qu’il a souffert à cause d’un fait ou d’une personne bien précis. Il puise en lui les ressources et la foi nécessaire pour se souvenir que le Très-Haut pardonnait la traîtrise, à chacun, qu’il savait donner de secondes chances sans pour autant se montrer arrogant, sans pour autant rappeler aux autres combien son acte était « superbe » en avilissant la personne qui l’avait trahie. Il le traitait comme son égal.
Selon moi, c’est ce chemin pieux, dans la paix que nous devons tous traverser un jour. Pardonner à quelqu’un et encore plus lorsqu’il s’agit d’un être cher, c’est démontrer que notre cœur est assez fort de l’amour du Très-Haut et des nôtres pour entamer une nouvelle étape dans le pardon. Pardonner, c’est choisir le chemin de pureté et de bonté qu’a tracé Dieu pour nous, renoncer à l’autre chemin, celui du Sant-Nom qui nous conseillerait de nous venger.
Mon expérience personnelle m’a appris que la vengeance appelait à la vengeance, que le sang appelait au sang, que les bassesses appelaient les bassesses. S’il n’est pas facile d’apprendre le pardon, moi je l’ai appris ainsi : très jeune, je faisais partie de « ces certains » que je citais avant, je trouvais qu’il était beaucoup plus viril de se venger que de pardonner. Mais les années passant, je me suis retrouvé confronté à des gens à qui j’avais fait du mal, sans le vouloir mais c’était malheureusement trop tard. Faisant amende honorable, je leur ai demandé pardon, cette famille m’a pardonnée et c’est grâce à eux et au Tout-Puissant que je suis revenu sur mon opinion première. Je me mettais à leur place, me pardonner la mort, certes accidentelle de leur fille qui, qui sait, si elle ne m’avait pas connu serait peut-être encore vivante, était un acte prodigieusement courageux. Noble. Ils m’ont assuré que le Très-Haut avait décidé de la ramener à Lui et que cela n’était nullement ma faute. Ils auraient eu le droit d’être en colère mais ils ne le furent jamais et prièrent, tout comme moi, pour le repos de son âme. De cette expérience, j’ai appris de moi que le cœur de pierre que je voulais bien faire croire n’était qu’un leurre, qu’en vérité, c’était une carapace protectrice, un rempart contre des émotions trop violentes que je me refusais de vivre.
De cette expérience, j’ai appris qu’un des dons dont nous avait pourvu Dieu et peut-être l’un des plus merveilleux, était le pardon.

avatar
Duncan_mac_campbell
Chanoine
Chanoine

Nombre de messages : 207
Localisation IG : Montpensier
Voie Lescurienne : Médicale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Peccatore le Dim 28 Juil - 20:58

[HRP : Bonjour, LJD Jenjitai est absente pour une longue durée. Je prends donc le relais à sa demande.]

Bonjour mon frère.

Je vais inviter les Amis à venir lire et commenter ton thème et je donnerai mon propre avis, avant de valider la fin de ton noviciat.
avatar
Peccatore
Pape
Pape

Nombre de messages : 2499
Localisation IG : Lisieux (jadis)
Voie Lescurienne : Clergé séculier (jadis)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Carmen_Esmée. le Dim 28 Juil - 23:56

Comme pour Isabelle, Carmen avait été prevenu de la fin du noviciat de son fiancé, Bien évidement elle était au courant et avait déjà pu lire le texte de Duncan en "avant première". Mais c'est avec plaisir qu'elle vint redonner son avis.

Mon.. euh.. Duncan, Peccatore, elle sourit amusée, les joues roses.

Bien je ne sais pas si j'ai le droit de donner mon avis, au vu de mes liens avec le novice mais tant pis.

J'ai apprécié ce texte car il donne plusieurs point de vu, l'on peut si reconnaître et y voir la façon d'agir de personne que l'on connait.

La jeune femme n'en dis pas plus, elle sourit à son fiancé et se retire lentement dans un coin de la pièce, pour écouter les autres amis en débattre.
avatar
Carmen_Esmée.
Lectrice

Nombre de messages : 1077

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Pélipa le Lun 29 Juil - 6:13

Pélipa avait reçu l'invitation et c'est avec joie qu'elle donna son avis

Il est vrai que le pardon est un sujet plutôt difficile a aborder.  Vous en avez fait l'expérience de mauvaises et de bonnes choses et ça vous a rendu plus humble. Vous avez su vous remettre en question afin d'obtenir le pardon des personnes.
Vous le faites avec beaucoup de justesse du fait de votre expérience personnelle.
Très bonne analyse je trouve

Pélipa
Curé
Curé

Nombre de messages : 82
Localisation IG : Lodève
Voie Lescurienne : Amie Lescurienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Othilie le Lun 29 Juil - 18:55

Othilie avait lu le texte avec attention.

Tu as très bien cerné le thème que tu as choisi.
Par le biais de ton expérience personnelle et comme tu le dis si bien, le Pardon n’efface rien, il persistera des cicatrices de tes erreurs passées.
Mais le Pardon t'as permis de te libérer et de faire table rase afin de te reconstruire et de poursuivre ton parcours  au plus près du chemin des vertus.
Pour avoir choisi ce thème je cite ce que m'avait dit  Sœur Jenjitai:

"Le pardon n'est pas facile mais comment attendre soit même le pardon de Dieu si nous même sommes dans l'incapacité de pardonner. "
avatar
Othilie
Lectrice

Nombre de messages : 232

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Pieii le Mar 30 Juil - 13:51

Le fond est du plus grand intérêt et traiter de ce thème si difficile qu'est le pardon est la preuve d'une sage réflexion.
Le seul reproche, mineur, que je ferais, serait l'absence de rattachement à quelques grands exemples du Livre. Certains prélats romains, peu au fait des réalités et assez mal embouchés, pourraient vous accuser de faire de la philosophie plus que de la théologie.
Ceci dit, c'est un détail qui n'obère pas la qualité de ton travail.
avatar
Pieii
Evêque
Evêque

Nombre de messages : 340

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Woland_von_selenios le Mer 31 Juil - 0:05

Quand Woland lut à son tour le texte de Duncan, cela le plongea dans une réflexion plus profonde qu'il ne pourrait l'avouer à ses frères et sœurs de l'Ordre.
"Il y a sur ce monde des personnes qui pardonnent, d'autres qui punissent, certaines prient pour le repos de l'âme de celui qui les offensent, moi je prie pour que ma raison demeure intacte et pour que mon épée ne soit jamais guidée par autre chose que la Justice. L'hérésie, le meurtre, la sorcellerie, ce sont des péchés dont les fidèles doivent être protégés, par la parole, par la prière, par la ferveur, par l'épée et la lance, s'il le faut. Voilà ce que je suis... Je suis la pointe d'une épée au bout d'un sermon..."

Il cligna, voyant qu'on attendait qu'il parle à son tour, il se leva du pupitre et prit la parole :

"C'est un travail intéressant... En lisant je n'ai pu m'empêcher de penser que celui qui pardonne ne doit pas craindre la trahison d'un homme vil, car le Très Haut accueillera auprès de Lui celui qui, par vertu et force, s'est découvert à son ennemi. Il y a un fossé bien sûr entre le pardon et la crédulité, un assassin que l'on pardonne doit tout de même être livré à la Justice des hommes, avant de se trouver devant celle de Dieu."

_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Peccatore le Ven 2 Aoû - 21:42

Très beau thème, dans son sujet comme dans son contenu.

J'approuve ta réflexion très intéressante et me réjouis de te compter prochainement parmi les Amis. Je pense que nous pouvons organiser ta cérémonie d'intégration.
avatar
Peccatore
Pape
Pape

Nombre de messages : 2499
Localisation IG : Lisieux (jadis)
Voie Lescurienne : Clergé séculier (jadis)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Kaioh le Lun 12 Aoû - 6:15

Kaioh arrivait un peu tard, mais il intervint quand même afin de féliciter le novice Lescurien. Il avait lu le texte en l'archivant, et avait été très touché par la justesse des propos.

-Voilà une bonne leçon qui a été donné là, mon cher. Les propos sont justes, ô combien censés et ils ont fait mouche dans mon cœur.
Bien que je ne sois pas de nature rancunière, il arrive d'oublier parfois des choses particulièrement basiques. L'important n'est pas que ça se fait (le pardon), c'est pourquoi il se fait. Je pardonnais machinalement, sans réellement réfléchir au pourquoi. Merci de l'avoir rappelé.

Ton histoire est une très belle leçon de vie.

_________________
Archiviste de l'Ordre Lescurien
Amicalement Kaioh
avatar
Kaioh
Archiviste

Nombre de messages : 4112
Localisation IG : Couvent de Rouen
Voie Lescurienne : Régulier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Woland_von_selenios le Mer 14 Aoû - 12:02

Cérémonie d'intégration de trois nouveaux Amis Lescuriens

A tous ceux qui ces lettres orront et verront,

En ce quartiziesme jour du mois d'aoust aura lieu l'intégration dans l'Ordre Lescurien des Novices :


Soeur Onael, Soeur Isabelle Mac Campbell, Frère Duncan Mac Campbell.

La cérémonie sera célébrée par Soeur Othilie, Lectrice de l'Ordre, et Frère Woland, Recteur, en l'Eglise Saint Lescure au couvent de l'Ordre.

Le Très Haut bénisse cet événement joyeux,

Frère Woland
Recteur de l'Ordre






_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cellule Duncan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum