cellule Onael

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

cellule Onael

Message par jenjitai le Dim 2 Juin - 11:50

Une table, une chaise, dessus un broc d'eau et un verre
Un lit confortable
Une fenêtre donne sur les jardins ou fleurit nombreuses plantation

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par onael le Dim 2 Juin - 18:17

Elle entra et sourit en voyant sa petite malle qui avait été transférée de la chambre Lescure qu'elle occupait jusque là,à sa cellule de Novice.
Elle prit une grande inspiration,posa son livre des vertus sur le lit,et alla à la fenêtre.

De là,elle observa les fleurs et le jardin,le regard serein,profitant du spectacle simple de la Nature,et ravie de bientôt entamer ce Noviciat qu'elle souhaitait depuis son entrée au Couvent des Cordeliers de Provins.

_________________
avatar
onael
Rectrice

Nombre de messages : 859
Voie Lescurienne : Théologie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par jenjitai le Ven 7 Juin - 10:47

Jen arriva en trombe trop de travail elle avait faillit oublié la petiote
Elle frappa doucement à la porte et sans attendre la poussa pour entrer en espérant que Onael n'était pas en tenue légère


"Bonjour ma sœur désolée pour ce léger retard , trop de choses à faire, comment allez vous , êtes vous bien installée ??pouvons nous commencer ?"

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par onael le Dim 9 Juin - 9:16

Onael sourit à Jenjitai et s'approcha pour l'accueillir

Ce n'est rien.Je suis bien installée,merci.Et je suis prête à commencer.

Et pour le prouver,la jeune femme prit place à la petite table

_________________
avatar
onael
Rectrice

Nombre de messages : 859
Voie Lescurienne : Théologie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par jenjitai le Lun 10 Juin - 19:20

(HRP) Notions préliminaires

Trois définitions utiles pour jouer aux Royaumes Renaissants :
  • IG = In Game. C'est une expression anglaise qui veut dire "dans le jeu". Tout ce qui est IG est ce qui se passe dans le jeu "Royaumes Renaissants" lui-même, par opposition au RP, qui se passe sur son forum.
  • RP = Role Play. C'est une expression anglaise qui veut dire "jeu de rôle". Lorsque vous jouez aux Royaumes Renaissants, votre personnage devient votre alter-ego médiéval. En d'autres termes, vous vous inventez une autre vie, dans une autre époque (1459), avec un autre caractère et une autre mentalité. Vous pouvez très bien jouer un méchant en étant gentil, un religieux en étant athée, une femme en étant un homme... C'est la différence entre le RP et l'IRL. Dans les RRs, le RP se fait sur le forum.
  • IRL = In Real Life. C'est une expression anglaise qui veut dire "dans la vie réelle". À vous de bien distinguer le RP et l'IRL, la vie virtuelle de votre personnage et votre vie réelle.
Un exemple pour mieux comprendre : vous pouvez fort bien ne pas aller à la messe dans votre vie IRL, mais cela nous est indifférent pour le jeu. Vous pouvez aller à la messe IG, c’est-à-dire que vous cliquez sur le bouton «Aller à la messe» une fois que vous êtes dans le menu «Église», mais cela ne signifie pas pour autant que vous aurez été à la messe RP, sur le forum officiel des Royaumes Renaissants.

C) A quoi sert le noviciat ?

Introduction : À quoi sert le noviciat ?

Le noviciat lescurien est la formation des futur(e)s Lescurien(ne)s.

Il leur permet d'apprendre tout ce qui leur est nécessaire pour vivre pleinement les valeurs de notre Ordre. Il t'est donc demandé de prendre le temps non seulement de lire, mais aussi de comprendre les textes qui composent le noviciat.

Cela peut te paraître long, compliqué, difficile, ennuyeux, inutile et demandant beaucoup de travail, mais il n'en est rien.

Quel que soit ton rythme, privilégie la compréhension des textes à la rapidité de ta lecture.

Le Lecteur (le professeur Lescurien) et ses assistants seront toujours présents pour t'aider, te guider, te conseiller et répondre à tes questions : tu ne seras jamais perdu. Il peut arriver qu'ils soient momentanément indisponibles, mais nous nous engageons à ce que cela arrive le moins souvent possible.

Enfin, ce noviciat est indispensable pour entrer dans l'Ordre Lescurien, car ce qui fait la force de notre Ordre est son unité. Tous ses membres partagent les mêmes valeurs et sont donc toujours prêts à s'entraider. Pour entrer dans cette communauté, il faut donc en partager les valeurs, afin de ne pas se sentir exclu et inutile.


As tu des questions ?



_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par onael le Lun 10 Juin - 20:48

Onael écoute attentivement les propos de la Lectrice,et acquiesce,à la fin pour montrer qu'elle a compris.Elle se risqua toutefois à une question

Je n'ai aucunes questions concernant ce que vous dîtes,mais j'en ai une cependant.
Les cours sont ils reconnus par la Congrégation pour la Diffusion de la Foi?Je me doute,mais juste pour être sûre de mes recherches personnelles.Je sais que beaucoup de Lescuriens ont atteint les hautes sphères romaines,ce qui en soi,à mon sens,est un gage de la qualité des cours qui me seront dispensés.

En fait,ce que je me demande vraiment,c'est,est ce que,comme les cours de Séminaires,ceux de Noviciats sont approuvés par cette Congrégation?

_________________
avatar
onael
Rectrice

Nombre de messages : 859
Voie Lescurienne : Théologie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par jenjitai le Ven 14 Juin - 10:13

Pour répondre à la question, non, le noviciat n'a pas être validé par la Congrégation pour la Diffusion de la Foi. C'est un cours "interne" qui ne donne pas un diplôme universellement valable, mais une formation pour devenir Lescurien, à l'inverse d'un séminaire, qui décerne une licence de théologie valable partout.



Poursuivons à présent


LIVRE DE VERTUS


- Quelle est la question que posa Dieu aux créatures assemblées ?
- Quelle fut la réponse de la Créature Sans Nom et celle d’Oane ? 
- Qu’est-ce que l'acédie ? 
- Pourquoi Dieu décida-t-il de détruire Oanylone ? 
- Quels sont les sept Princes-démons et les sept Archanges et les vices et vertus qui leur sont associés ? 
- Quel choix Dieu laisse-t-il aux Hommes qui meurent ?
- Qu’est-ce que la Fin des Temps ? 

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par onael le Sam 15 Juin - 0:28

Elle acquiesça à la réponse,et se pencha sur les questions,après avoir pris connaissance du thème.
C'était vaste,très étendu,et la jeune femme dû faire appel à ses leçons avec tonton Thomas pour pouvoir répondre.Ce qu'elle fit comme elle put


- Quelle est la question que posa Dieu aux créatures assemblées ?




Dieu demanda aux créatures quel sens il avait donné à la vie.


- Quelle fut la réponse de la Créature Sans Nom et celle d’Oane ?

 



La créature Sans Nom répondit que son sens était la domination du fort,sur le faible.Elle argumenta en se reposant sur le fait que Dieu avait crée les êtres,capables de manger les autres.Ainsi,les forts,mangeaient les faibles.
Oane,lui,lui répondit que chaque créatures avaient été dotée d'un talent,lui permettant de trouver sa place dans le monde.Que Dieu les aimait pareillement.Qu'Il avait crée par Amour,et qu'on se devait de L'aimer pareillement en remerciement d'être.Pour tendre vers Lui.




- Qu’est-ce que l'acédie ? 




L'acédie est un pêché.C'est aussi un passage de la Pré histoire qui raconte comment les habitants d'Oanylone,ont cédés peu à peu à ce pêché,en cessant de réfléchir,et penser,et plus encore en oubliant de prier,et de rendre grâce à Dieu.
- Pourquoi Dieu décida-t-il de détruire Oanylone ?
Parce que ses habitants se laissaient aller à la débauche,aux vices et aux pêchés.Elles écoutaient le Sans Nom,et oubliaient Dieu.Il a voulu leur rappeler qui les avait crée,et le sens de leur vie.






- Quels sont les sept Princes-démons et les sept Archanges et les vices et vertus qui leur sont associés ? 




Les Sept Princes Démons:


Azazel associé à la gourmandise
Belial associé à l'orgueil
Belzébuth associé à l'avarice
Asmodée à la luxure
Lucifer à l'avarice
Léviathan à la colère
Satan à l'envie.

Les Sept Archanges:



Raphael associé à la Conviction.
Georges associé à l'Amitié
Gabriel à la Tempérance
Galadrielle à la Conservation
Michel à la Justice
Sylphael au Plaisir
Miguaël au Don de soi


- Quel choix Dieu laisse-t-il aux Hommes qui meurent ?




Dieu laisse le choix à chaque Hommes qui meurent de décider s'ils pensent avoir terminé et mené ce qu'Il attendait d'eux sur terre,et de se présenter à son Jugement pour gagner le Soleil ou la Lune si ce n'est pas le cas,ou de retourner sur Terre,dans son corps,pour continuer à avancer sur le chemin de la vie et de tendre vers Lui.





- Qu’est-ce que la Fin des Temps ?



La Fin des Temps est une des partie qui constitue le Mythe Aristotélicien,premier livre qui compose le Livre des Vertus.Elle est composée de cinq chapitres,qui relatent la rencontre et la vision apocalyptique du Monde que Dieu offrit à Ysupso pour qu'il fasse prendre conscience aux Hommes des conséquences de leurs actes,et d'un des but de leur existence.
On y apprend les circonstances du Jugement Divin,de ce qui nous attend après qu'on ai quitté notre corps,et ce qui nous attend,si nous ne tendons pas vers Dieu.

_________________
avatar
onael
Rectrice

Nombre de messages : 859
Voie Lescurienne : Théologie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par jenjitai le Jeu 20 Juin - 19:51

Bien nous allons donc poursuivre ce passage est important il faut que tu le comprennes n'hésite pas à poser des questions au besoin 
A) Les Valeurs de L'Ordre.

Les valeurs de l’Ordre Lescurien



Pour résumer, l'Humilité fait que tout Lescurien ne trouve le chemin de la vertu que dans le partage de l'amitié Aristotélicienne, laissant de côté les inégalités temporelles. L'Enseignement est le but premier de tout Lescurien, dont la vie est vouée au partage de la parole divine. Enfin, le Progrès est la volonté d'aller toujours de l'avant, de ne jamais se reposer sur ses acquis, en voulant toujours se perfectionner.

Après cette lecture, donne-moi trois exemples passés de ta pratique respective de l’Humilité, de l’Enseignement et du Progrès. Si tu ne vois pas d’actions prises dans ton passé, imagine-les et sers-t'en pour l’avenir.

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par onael le Ven 28 Juin - 21:31

Onael parcouru le cours,et le "digéra". Le texte était très intéressant,et la question finale,plus encore.Mais elle dut réfléchir longtemps avant de pouvoir répondre,pour trouver les bons mots,mais surtout les bonnes "expériences" qui correspondraient aux valeurs citées.

Concernant l'Humilité,je vous parlerais de mon expérience au Couvent des Cordeliers de Provins,où ma mère me fit entrer,il y a bien des années,et où je vécu,auprès des Soeurs,tout ce temps.Ma vie s'en fût grandement changée.Il faut vous dire que malgré ma bâtardise,j'ai eu droit à une enfance des plus choyée,dans des castels plus majestueux les uns que les autres,et entourée de précepteurs qui m'apprenaient étiquette,maintien,arts et littérature.
Alors quand je me suis retrouvée,vêtue comme mes soeurs,mangeant comme elle,travaillant ardemment,comme toutes le faisait,j'ai pris conscience de la valeur de la vie,et surtout,de la valeur d'humilité dont il est question.Là bas,nous étions toutes au même rang.Il n'y avait ni titres,ni labeur plus ingrat qu'un autre.Tous les travaux étaient source de maux,mais aussi de résultats.Voir pousser une carotte,grâce à ses bons soins,là où avant on n'y voyait qu'un légume,tout juste bon à être cuisiné par quelques servants.
Plus encore les jours où j'aidais mes Soeurs à l'Hospice,à panser les maux,ou soigner les maladies,je me sentais proche d'elle,et de ceux que je soignais.Ils étaient tous avant tout,des frères,et des soeurs.Des créations divines.

Pour ce qui est de l'Enseignement,je songerais à la période de mon enfance,où petite fille,je fus placé auprès du Curé de Marmande,sur les terres d'origines de ma grand mère.Il m'enseigna les écrits divin,la lecture,et souvent,nous échangions et discutions des textes sacrés.Il aimait m'enseignait,et j'aimais apprendre de lui.C'était un homme bon et généreux.Il m'enseigna tôt ce que tout bon fidèle doit savoir,et plus encore.Nous pouvions passer des heures à parler théologie,et tout autant,à trouver dans les choses,ou les évènements qui nous entourait,de quoi apprendre encore.Il représente à mes yeux très bien cette valeur d'Enseignement,sans doute aussi,parce qu'il était Lescurien,lui même,et en était donc empreint.


Le Progrès,est une valeur plus dure à aborder,pour moi qui suis encore jeune,et n'ai pas appréhendé le monde vraiment.Toutefois,j'ai remarqué depuis ma sortie du couvent,cette acédie,et ce doute qui semble tirailler souvent mes frères et soeurs aristotélicien.Le Roi Eusaias n'ayant en rien arrangé les choses,il ne se passe pas un jour où je ne croise en dehors de ces murs une personne qui déclare ne plus croire en Dieu,ou douter fortement de son existence.J'en suis fortement attristée et peinée.Aussi,si le Créateur me le permet,j'aimerais me mettre à Son service,et oeuvrer avec mes moyens,à changer cela.Convertir ou oter les doutes de mes frères,au travers de prêches,ou d'offices,seraient pour moi le Progrès ,tel que je le vois,et tel que je le souhaiterais.

_________________
avatar
onael
Rectrice

Nombre de messages : 859
Voie Lescurienne : Théologie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par jenjitai le Dim 30 Juin - 17:49

Bien poursuivons et au passage je te souhait bon courage et surtout ne perds jamais espoir et quoi qu'il advienne ne dévie jamais du chemin que tu as choisit, seul moyen de contrecarrer les infidèles

La Règle de l’Ordre Lescurien

Lis en entier la Règle de l'Ordre Lescurien et pose-moi des questions si tu ne comprends pas certaines parties.

Hagiographie de Pouyss
Hagiographie de Saint Lescure
Hagiographie de Morgan de Sauvigny

Lis ces 3 hagiographies et trouve des points communs entre ces 3 personnes (le fait qu'elles aient fait partie de l'Ordre ne compte pas bien entendu).

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par onael le Lun 1 Juil - 20:06

En attendant que je lise les hagiographies,pourriez vous me dire si dans les règles il est question de l'Eglise Aristotélicienne Romaine?Parce que ce n'est pas précisé,et à présent que nous avons une "Eglise Aristotélicienne de France,un doute est semé quant au fait que peut être il serait bon de le préciser dans les règles.Ne pensez vous pas?

Commence à lire les hagiographies en attendant

_________________
avatar
onael
Rectrice

Nombre de messages : 859
Voie Lescurienne : Théologie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par jenjitai le Mer 3 Juil - 10:43

Ecoute Onael et sourit

Ma soeur le couvent Lescurien n'a pas besoin de spécifié qu'il fait partie de l'église aristotélicienne dans ces règles , le couvent Lescurien est un Ordre religieux reconnu par Rome et bien entendu Aristotélicienne
Bon il est vrai qu'en ce moment il y a quelques soucis on pourrait oui en effet le faire des fois que ...j'en parlerai à notre recteur

_________________

LECTRICE
avatar
jenjitai
Lectrice

Nombre de messages : 966
Localisation IG : Rouen
Voie Lescurienne : séculière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par onael le Mar 9 Juil - 13:15

C'est bien en ce seul sens que je l'entendais.Avec la naissance de cette Eglise Aristotélicienne de France,les jeunes esprits pourraient être pris de doute...

Concernant les trois hagiographies,j'avoue rester perplexe.Je vous tout au plus que Pouyss et Morgan eurent des charges en Bretagne,ou encore que Pouyss et Lescure sont tous deux normands d'origine.Mais à part leur grande piété,et leur appartenance à l'Ordre Lescurien,je ne vois rien d'autre.Morgan ne fut pas Cardinal,donc ce n'est pas ça...Non,je suis contrite,mais je ne vois pas...

_________________
avatar
onael
Rectrice

Nombre de messages : 859
Voie Lescurienne : Théologie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par Peccatore le Sam 27 Juil - 17:41

[HRP : LJD Jenjitai est absente pour une longue durée et m'a donc demandé de prendre le relais]

Bonjour ma soeur, si ça ne te pose pas de problème, tu vas poursuivre ton noviciat avec moi.

Pour les points communs, nous pourrions citer leur désir de conciliation. Lescure et Pouyss notamment ont vécu à une époque de grandes divisions au sein de l'Eglise, et ont toujours essayé de rassembler plutôt que de diviser.
Quant à Morgan, c'était une personne d'une grande humilité, très pacifique, qui mit ses qualités humaines au service de l'Ordre pour lui permettre de ne pas se diviser suite à la mort de son fondateur.

Autre point commun : tous trois furent des personnes d'Enseignement. Les deux premiers ont chacun fondé un Ordre religieux pour propager la foi, et le troisième a fondé quant à lui la Biblihomélie, bibliothèque de référence pour l'apprentissage des clercs aristotéliciens.


Une pause, et il reprit.

Bien, à présent, je te demande de choisir ta voie. Tu pourras en changer une fois dans l'Ordre selon ton parcours.

Présentation des voies

La voie du clergé séculier te guidera vers celle de la prêtrise ou de l'archiprêtrise.
La voie du clergé régulier te guidera vers celle de la vie monastique.
La voie du Tiers Ordre te guidera vers celle de la vie laïque.
avatar
Peccatore
Pape
Pape

Nombre de messages : 2499
Localisation IG : Lisieux (jadis)
Voie Lescurienne : Clergé séculier (jadis)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par onael le Sam 27 Juil - 18:12

Je ne vois rien à redire sur le fait que tu prennes le relais,tant que je peux terminer mon noviciat.

Large sourire de la Novice qui écoute les réponses et hoche la tête doucement

Je vois bien mieux,en effet ,leurs points communs...Je cherchais dans le concret,et non dans le "caractère" de ces saints hommes...

Pour la voie,celui du Clergé Séculier me tend les bras,ou du moins,aimerais je l'embrasser,si Dieu le veut.

_________________
avatar
onael
Rectrice

Nombre de messages : 859
Voie Lescurienne : Théologie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par Peccatore le Sam 27 Juil - 18:40

Hoche la tête, sans surprise.

Bien, dans ce cas, avant de passer à la dernière partie de ce noviciat, je t'invite à te confesser.
avatar
Peccatore
Pape
Pape

Nombre de messages : 2499
Localisation IG : Lisieux (jadis)
Voie Lescurienne : Clergé séculier (jadis)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par onael le Dim 28 Juil - 12:40

La jeune Novice resta un instant interdite,le regard posé sur Peccatore.Non pas qu'elle ne le voulait pas,mais elle n'avait pas songé un instant à devoir se confesser.Plus encore,son âme lui pesait grandement,car elle n'avait pu le faire depuis sa sortie du Couvent,car chacune des églises où elle était allé ne possédait aucun Curé.Pis,des semaines passées sur les routes lui firent comprendre rapidement que l'espoir de se faire entendre par un prélat était mince.Aussi,la jeune femme s'agenouilla et pris sa médaille d'Aristote entre les doigts.
Elle réfléchit un instant de plus.C'est qu'il y en avait énormément à dire,du coup,et qu'elle ne savait trop par où commencer.Elle décida de le faire de façon chronologique,et la confiance que lui inspirait Peccatore la poussa même à confesser ce qu'elle n'avait jamais osé confesser jusque là.


Je souhaite être pardonnée,car durant ma courte vie,j'ai grandement pêché.Avant d'entrer au couvent,j'ai aimé profondément un homme.Il me jugea trop jeune,disant que je n'étais qu'une enfant,et que je me fourvoyais dans mes sentiments à son égard.Pourtant,des années plus tard,ma conviction dans les sentiments que je lui portais est toujours là.Le pêché réside surtout dans le lien que nous avions.Cet homme m'a élevé comme un père,et m'a tout enseigné de la religion.Il vouait sa vie à Dieu,et je sais ô combien il est pêché d'orgueil que de croire qu'un serviteur de Dieu puisse aimer une jeune fille,plus encore quand il porte le rouge et un anneau cardinalice.Blessée par son refus,j'ai alors décidé d’œuvrer pour Dieu,estimant qu'aucun autre homme ne mériterait mon amour.C'est grand pêché d'orgueil,j'en ai conscience,même si depuis mon désir de servir Dieu connait bien d'autres motivations.
Malheureusement,chaque fois que je vois un homme,tel que lui,j'ai cette pensée bien impure,et ma blessure se rouvre.

J'ai aussi pêché par Colère.J'ai souhaité la mort de ceux qui m’ôtèrent ma mère,mon beau père et ma si jeune soeur.J'ai prié que Dieu qu'il les rappelle céant,pour les juger avec sévérité,et les envoyer aux enfers lunaires.Le feu de la colère bouillonne toujours en moi,à cette pensée,et je me suis même réjoui de la mort d'Eusaias le Fol,quand elle fut annoncée.J'ai conscience que c'est indigne d'un fidèle pieux de penser ainsi,mais j'ai été aveuglée par la peine de voir cette si grande Dame qu'était ma mère se faire assassiner,ma soeur,si jeune,se faire massacrer,de voir ce Fol faire lever les épées des champenois sur leur propre Duchesse,de voir tout ce sang versé pour l'orgueil d'un Roy et de voir un peuple brûler le livre de son histoire pour une Couronne indigne...


Une de ses mains se détacha de l'autre pour essuyer rageusement les larmes qui commençaient à couler sur ses joues,au récit qu'elle faisait,pour revenir prendre sa place

J'ai pêché par luxure,en donnant à un homme ce que je devais offrir à Dieu.Je l'ai fait,non par amour,mais par amitié et égoïsme.Je me suis laissée bercée par les murmures des ces hommes qui ne cessaient de douter de ma ferveur,et remettaient en doute mon choix clérical.Mais celui à qui je fis ce présent,reste et restera un ami,qui fut honoré de ce que je lui ai offert.

J'ai pêché par gourmandise,car je loue bien trop Sainte Boulasse.Souvent,je trouve quelque raison de réjouissance pour justifier de percer des fûts,et que la bière ou le vin abondent.J'ai tant et si bien pêché,que souvent,je trébuchais en rentrant sur des objets,les prenant pour des présents de la Sainte.Mais j'ai conscience que cet état,si sur l'instant,me fait me sentir heureuse,me rend bien plus triste le lendemain,rongée par le remord.

J'ai pêché par Orgueil,en repoussant les avances d'un jeune homme aimable et aimant.Je ne lui portais qu'une simple amitié,et souhaitait ne pas freiner mon accès à la voie cléricale.Même si quelque part,j'ai souhaité être honnête avec lui,et que ma décision lui a fait pousser les portes de la Foi et se tourner vers Dieu,les raisons qui m'ont poussé à le faire n'étaient pas louables.

J'ai pêché par Acédie et colère,enfin,en voyant bien des Évêques inactifs,des villes sans curés,des fidèles délaissés.Tant et si bien,qu'on me mande de rester partout où je passe pour prendre la charge.Je suis fâchée quand un Évêque ne trouve rien d'autre à me répondre que "il n'y a pas de curés" quand je lui mande pourquoi l'on n'entend plus sonner les cloches depuis des mois,quand il pourrait me dire "voulez vous nous aider?"je suis fâchée,quand je vois des clercs se fourvoyer ou fermer les yeux,parler de manque de motivation,ou de vocation,quand il y en a si l'ont tend l'oreille et la main.A ceux là,j'aimerai leur faire manger le Dogme,leur écrire la colère qu'ils m'inspirent,mais je n'en fais rien,et assiste impuissante aux pêchés de fiancés,qui n'attendent plus d'être mariés pour vivre ensemble,car il n'y a pas de curés.Je pêche par orgueil,même,en dispensant un enseignement que je ne maitrise pas vraiment,pour tenter de ne pas laisser dans l'ignorance,des enfants,dont les parents me mandent de les éduquer religieusement.


Au fil de la Confession,la médaille laissait des traces dans les paumes qui la serrait de plus en plus fort.Elle avait étouffé bien des sanglots pendant qu'elle parlait,tant elle se sentait mal

J'ai confessé tout cela à Dieu lui même,n'ayant trouvé aucuns clercs pour m'entendre...Pas un jour ne passe sans que je prie pour le salut de mon âme,tout autant que je prie pour les autres.J'aimerais trouver la pénitence pour que Dieu me pardonne et que je sois absoute,mais aucunes ne me semblent à la hauteur de mes pêchés.J'ai honte,et je me sens misérable tant mes actes sont loin de la voie que je veux vivre.Mais je redouble d'efforts dans mes études,et dans mes prières pour être digne,un jour,de servir Rome et Dieu.J'ai conscience de la gravité de mes actes,et je m'en repends...

_________________
avatar
onael
Rectrice

Nombre de messages : 859
Voie Lescurienne : Théologie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par Peccatore le Ven 2 Aoû - 22:32

Le Franc-Comtois écouta silencieusement toute la longue confession d'Onael, pénétrée de foi et de remise en question.

Reconnaître ses erreurs et vouloir sincèrement s'amender fait déjà de toi une moindre pécheresse. J'ai l'impression que je ne pourrais te donner de pénitence qui ne soit obligatoirement tienne. D'ailleurs, tu dis oeuvrer déjà, à l'étude et à la prière, pour corriger tes erreurs et c'est une excellente chose.

C'est précisément le sens que je donnerais à cette pénitence : redoubler d'efforts dans tes études et tes prières, pour chasser les tentations du Sans Nom et améliorer ton âme en te faisant toi-même la porteuse du message divin auprès des autres.

Je te donne donc l'absolution au nom du Très-Haut, d'Aristote et de Christos.


Un vague signe de croix au-dessus du front de la jeune fille, qui semblait marquée par cette confession.

A présent, sèche tes larmes, car Dieu te pardonne tes fautes. Fais en sorte de mériter l'amour de Dieu chaque jour.


Une pause, en regardant la Champenoise se remettre de ses émotions. Puis il poursuivit :

A présent, nous parvenons à la dernière partie de ce noviciat. Je te demande de choisir un thème et d'écrire une réflexion, un commentaire, une dissertation dessus. Pour t'inspirer, je t'invite à consulter à la bibliothèque les thèmes choisis par les précédents novices, qui représentent un panel déjà vaste, qu'il ne tient qu'à toi d'agrandir ou d'approfondir.

Lorsque tu auras fini, j'inviterai les Amis à venir lire ton travail et le commenter.
avatar
Peccatore
Pape
Pape

Nombre de messages : 2499
Localisation IG : Lisieux (jadis)
Voie Lescurienne : Clergé séculier (jadis)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par onael le Lun 5 Aoû - 12:24

Quelques jours lui avait été nécessaire pour coucher sur le vélin le sujet libre qu'on lui avait mandé.Il lui avait fallu du temps pour le trouver,mais tout autant de temps pour trouver les mots.
Un parchemin fut noirci,au fil des aubes et des crépuscules,et quand sa plume fit le point final à son devoir,la Novice soupira.Onael semblait toujours frustrée,craintive de ne pas réussir à faire quelque chose de satisfaisant,de trop penser par elle même ou de s'écarter des enseignements qu'on lui donnait.Pourtant,elle ne pouvait s'empêcher d'user du Libre Arbitre que Dieu lui avait donné,et d'oser se poser des questions,en toute innocence,et sans remettre en question Dogme et Droit Canon de façon fondamentales,qui pouvait parfois peut être amener quelques erreurs de jugement sur ses intentions.
Quoiqu'il en soit,elle préféra laisser en l'état l'écrit,sans y retoucher,laissant ses réflexions couchées dans leur premiers jus,au fil de ses pensées à la suite de la lecture qu'elle avait faite.

Le vélin fut posé sur la table,avec soin,alors qu'elle demanda à un Frère qui passait dans le coin,de faire prévenir Peccatore que son devoir était terminé.Et c'est dans une nervosité trahit par les cents pas qu'elle faisait dans la pièce,qu'elle attendit son maître.



Des Trois Classes





Vita d’Aristote — Le siège d'Aornos — Chapitre VI

Au soir de cette victoire par le verbe, Alexandre, accompagné d'Aristote et moi-même, pûmes constater l'effervescence qui régnait dans la cité d'Aornos. Les paroles du prophète avaient été si fortes que tous les habitants étaient venus voir cet homme que, déjà, tous considéraient comme nouveau guide. Avec le recul, je me souviens encore parfaitement de ce sentiment de liberté et de joie qui étreignit alors Aornos, les puissant corrompus encore présents avaient été chassés par la plèbe et les autres s'étaient tous rassemblés au pied du temple du grand manitou, où Aristote, ainsi qu'Alexandre et ses généraux avaient établi leur quartier général. Un représentant fut envoyé pour rencontrer le grec et palabrer du sort de la cité.

L'homme qui se présenta devant nous était jeune, il se prénommait Jeremiah, il était vêtu de simple habits et avait été choisit parce qu'il avait toujours compris qu'Aornos tombait en désuétude. Jeremiah était philosophe et respirait la vertu. Il s'approcha humblement d'Aristote et le salua avec déférence avant de lui tenir ces mots : "Aristote, votre victoire nous a ouvert les yeux, la cité est désormais lavée de toute souillure avec la disparition du grand manitou. Nous nous en remettons à votre sagesse pour nous guider dans notre futur". Aristote resta silencieux un long moment, Alexandre n'intervint pas, laissant au philosophe le gain de cette victoire au combien importante pour ce dernier. Le grec usa de toute sa splendeur pour répondre à celui qui lui faisait face : "Aornos a été le siège de tous les vices et de tous les péchés, la cité fut guidée par la corruption et l'acédie, désormais, tout cela est terminé. Jadis, j'ai fait un rêve, celui d'une cité idéale que je croyais avoir trouvé en arrivant à Aornos, quelle ne fut pas ma terreur d'y voir ce que j'y ai vu. Il nous faut maintenant construire cette nouvelle vie ensemble, c'est pourquoi je vais écrire les préceptes qui feront d'Aornos, la cité de mes songes."

Au cours des jours qui suivirent, Aristote demanda à ce qu'on ne le dérangea sous aucun prétexte et s'enferma dans une pièce avec quelques vivres et un peu d'eau. Je profitai de ce répit pour arpenter les ruelles étroite d'Aornos et écoutai ce qui s'y disait. Le peuple s'était retrouvé dans l'amitié, les classes avaient été abolies et tous partageaient un unique dessein : vivre ensemble en parfaite harmonie. J'étais certain que cela ne durerait pas et que cet état était surtout dû au derniers évènements. Jeremiah avait expliqué au peuple ce qu'Aristote lui avait dit, et tous n'attendaient qu'une chose, mettre en pratique ces préceptes dont parlait le prophète. Alexandre, quand à lui, jouissait des bénéfices d'une victoire inespérée et profitait d'un peu de repos, mettant ses généraux aux commandes pour maintenir l'ordre en cas de besoin. En quelques mots, je peux vous dire aujourd'hui, à quel point ces moments trottaient dans mon esprit comme un tournant de l'histoire d'Aornos.

Exactement sept jours après la victoire d'Aristote, ce dernier, qui n'avait pas donné signe de vie durant tout ce laps de temps, sortit enfin de sa retraite. Il demanda à Alexandre de faire venir Jeremiah et exposa les fruits de son travail avec un air apaisé et une certitude dans le regard : "Aornos sera une cité idéale et parfaite, où tous vivront en harmonie. L’équilibre y sera si solide que nul ne pourra le rompre, et chacun y sera accueilli comme un frère. Cette cité sera organisée selon le principe de trois cercles concentriques, ou trois classes de citoyens." Et Aristote exposa ainsi chaque étape de l'organisation de la nouvelle Aornos. Il expliqua que la cité devait garder le même nom, pour prouver à tous que le cœur de l'homme peut changer et de l'ombre, revenir à la lumière. Jeremiah et Alexandre burent ces paroles emplies de sagesse et nous comprîmes tous qu'il n'y avait d'autre alternative que d'appliquer ces si justes préceptes.

Nous restâmes six mois à Aornos, aidant Jeremiah à mettre en œuvre ce qu'Aristote avait écrit, travaillant sans relâche à recréer cette cité dont le prophète avait rêvé et argumentant auprès de tous le pourquoi de chaque décision. Il m'est aisé aujourd'hui de comprendre en quoi ce labeur fut immense, car au moment où j'écris ces lignes, Aornos brille encore de la flamme qu'Aristote a fait naître en elle. Alexandre avait donné son aval à chaque chose, chaque point avait été accepté, il lui semblait d'ailleurs qu'il le devait à son ami. Au détour d'une conversation, voyant quel intérêt je portai aux sages paroles du prophète, Alexandre m'expliqua qu'il n'aurait pu contrarier son ami dans son projet de cité idéale. En effet, il m'avait indiqué que jamais il ne l'avait vu tant déterminé à détruire le vice avant son retour de la cité.

Durant ces six mois, Aristote enseigna à Jeremiah et quelques autres habitants de la cité les subtilités de la foi, il leur fit entrevoir la beauté de l'amour du Très Haut et ancra solidement dans leur cœur le ferveur et l'amitié. Ils constituèrent la classe d'or, celle des philosophes rois, le troisième cercle d'Aornos, tous pratiquèrent la vertu avec une grande humilité. Chacun devint prêtre et ensemble, ils orientèrent Aornos vers la lumière. Ce sont eux, avec l'aide d'Aristote, qui constituèrent les deux autres cercles : la classe d'argent, composée de citoyens soldats, et la classe d'airain, composée des producteurs. Ainsi, Aornos connu une ère de splendeur, mêlée de foi et d'amitié où chacun trouvait naturellement sa place. Une fois cette œuvre faramineuse achevée et prospérant, nous nous décidâmes à reprendre le long périple que nous avions entamé. Aristote, qui avait rêvé de cette idéale cité, expliqua qu'il devait encore continuer son oeuvre à travers les royaumes et Alexandre se remit en route avec ses armées. Nous laissâmes ainsi Aornos aux mains de Jeremiah et des philosophes rois pour ne jamais plus y retourner. Notre chemin nous conduisit jusqu'aux portes d'Athènes que nous avions quitté il y a si longtemps, l'âme remplie de souvenirs riches et impérissables.



Un soir après mes études,et comme tous les soirs,depuis que je suis ici,j'ai parcouru quelques chapitres du Livre des Vertus.Je souhaite vous soumettre le dernier chapitre du Siège d'Aornos,où Aristote mis en place avec  Epistène et Jeremiah ,ce qui composerait la Cité idéale.Ainsi,il fut instauré trois classes:
La Classe d'Airain,composée des producteurs,la Classe d'Argent,composée des soldats,et la Classe d'Or,composée des philosophes,qui deviendront prêtres et guideront les citoyens d'Aornos dans la Lumière.

Ces trois classes sont unies,égales,et indissociables.L'une fourni la nourriture par l'élevage et la culture,la deuxième protège de son bras armé la ville contre les envieux,et la troisième nourrit l'esprit de sa sagesse.Ainsi,au travers de ces classes,nous retrouvons ce que nous appelons aujourd'hui plus communément les Paysans,Les militaires et Nobles,et les Clercs qui composent ces trois classe,autour desquelles notre monde actuel fonctionne.

Malheureusement,bien souvent,les uns se pensent plus haut que les autres,ou de nécessité plus absolue.Ainsi,il n'est pas rare d'entendre un noble se vanter que sans lui,et son Ban,les Royaumes sombreraient dans la guerre et l'invasion.Il n'est pas plus rare d'entendre parfois un Paysan se gausser,persuadé que sans lui,l'économie s'effondrerait,et les marchés seraient bien vides,tout autant que les ventres.Enfin,et hélas,il m'est déjà arrivé de percevoir parfois dans certains messages de Clercs,que sans eux,les Fidèles seraient perdus,et ne pourraient trouver la Voie de la Vertu.
Il est affligeant,de constater comme l'orgueil peut parfois aveugler un esprit,et de rappeler à ceux là,ce pourquoi Aristote,à organiser cette cité,et surtout pourquoi ce monde ne tournerait pas sans l'une de ces trois classe.

Que l'on me dise alors,si sans la Noblesse et les soldats,nous pourrions vivre dans la Vertu,sans craindre pour nos vies que quelques envieux ne viennent nous piller et nous voler.Que l'on me dise alors,si sans les producteurs,nous pourrions faire pousser le blé,moudre le grain,et cuire le pain que nous mangeons chaque jour.Que l'on me dise,si sans les Clercs,nous pourrions communier,nous confesser,nous faire baptiser ou nous marier,et plus encore,nous faire mettre en terre le jour venu,avec notre Vertu préservée.
Certains me le diront,et à ceux là,je répondrais "oui,nous y arriverions sans doute.Mais pour combien de temps?". Car il est bon de se demander,combien de temps un Soldat peut tenir le jour à travailler la terre,la nuit à veiller sur sa cité?Combien de temps un paysan pourra faire l'inverse?Ou encore combien de temps un clerc pourra cultiver la terre,tout en priant pour les siens,et officiant?
Il est certain que c'est chose possible,mais nous pourrions alors craindre que l'imperfection humaine,en ce cas,ne nous mène un jour à manger du pain mauvais,à se faire battre pendant une bataille,car les soldats seront épuisés,ou encore,à voir le Curé s'endormir en chair,ou perdre le fil de son sermon,éreinté par les autres tâches qui lui incomberait.

Chacun,nous possédons un dessein,selon la classe que nous intégrons,et il nous revient de s'y concentrer,et d’œuvrer pour celle ci,tout en unissant notre labeur à celui des autres.Aucunes n'est meilleure ou moins nécessaires que l'autre.Toutes se complètent et doivent rester unies.De nos jours,bien des dissidences gangrène notre société,et nous devrions prendre le temps de relire "Le siège d'Aornos" et de se demander,si parfois,nous ne glissons pas doucement vers la Cité du Moustachu,plutôt que vers celle de Jeremiah.
A nous d'avoir l'humilité nécessaire pour savoir répondre à une telle question,et de travailler et œuvrer,tous ensemble,pour équilibrer cette société qu'est la nôtre,afin d'atteindre un jour prochain,ce qui fut par le passé,et de faire de notre monde,une grande Cité,à l'image de celle d'Aornos après le Siège.Libre à nous de faire ce choix ou non,et de se remettre en question.A l'heure,où certaines contrées se déchirent intérieurement,je prie pour que la question soit posée dans l'esprit de tout à chacun,et que l'Orgueil qui guide les esprits se croyant supérieurs soit étouffé une bonne foi pour toute.

Rédigé par Onael d'Appérault,
Novice Lescurienne.

_________________
avatar
onael
Rectrice

Nombre de messages : 859
Voie Lescurienne : Théologie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par Pieii le Sam 10 Aoû - 12:00

L'évêque de Langres qui avait déjà de nombreuses fois travaillé sur ce thème, et encore quand on avait débattu du Testament d'Aristote, ne pouvait qu'approuver l'analyse qui en été faite

Bonjour,
je crois que tu as bien compris ce que même certains hommes d'Eglise, y compris hauts placés, se refusent à voir, l'égalité entre toutes les hommes et toutes les femmes quelles que soient leur condition, car tous et toutes sont utiles au fonctionnement de la cité.
Dire que ce texte est utilisé de nos jours pour affirmer la domination des nobles et des prêtres sur le reste de la société ou la domination du spirituel sur le temporel ! Lecture néfaste s'il en est. Ton analyse vient à point nommé rappeler certaines évidences salutaires.
avatar
Pieii
Evêque
Evêque

Nombre de messages : 340

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par Carmen_Esmée. le Sam 10 Aoû - 12:14

Carmen se présenta a la cellule d'Onael, elle avait eu le plaisir de la rencontrer au pique nique donné au cloître. Elle salua les frères Peccatore et Pie ainsi que la novice.

Bien le Bonjour a vous trois.

La doyenne se penche au dessus du texte d'Onael et le lit d'une traite tant il lui plait.

Mes félicitations, le choix était audacieux, vraiment bien traité, j'aime votre point de vue. J'espère sincèrement que vous vous plairez ici et que vous resterez, nous avons besoin de bonne volonté comme vous Onael.
avatar
Carmen_Esmée.
Lectrice

Nombre de messages : 1066

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par Woland_von_selenios le Sam 10 Aoû - 13:26

A son tour Woland vint faire lecture du thème d'Onael. Il salua avec un sourire chacun des présents :

"Sœurs et Frères, le bonjour !"

Puis il s'avança vers le pupitre et, bésicles sur le nez, se mit à lire :

"C'est un beau thème que tu as choisi là, et d'importance ! Tant de personnes aujourd'hui ne saisissent plus ce que tu as mis en lumière, j'espère que tu sauras faire comprendre cela à tes ouailles !"

Il gratifia Onael d'un sourire :

"Et je te félicite, tu as toute ta place dans l'Ordre et je suis certain que tu t'y plairas et épanouiras !"

_________________
avatar
Woland_von_selenios
Doyen du Séminaire
Doyen du Séminaire

Nombre de messages : 546
Localisation IG : Chambéry (Savoie)
Voie Lescurienne : Clergé séculier

Voir le profil de l'utilisateur http://professeurw.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par Kaioh le Sam 10 Aoû - 14:27

Kaioh lut, acquiesça, regarda la novice, ses frères et sœurs avant de continuer sur la même longueur d'onde.

-C'est du tout bon !

_________________
Archiviste de l'Ordre Lescurien
Amicalement Kaioh
avatar
Kaioh
Archiviste

Nombre de messages : 4112
Localisation IG : Couvent de Rouen
Voie Lescurienne : Régulier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par Peccatore le Dim 11 Aoû - 16:43

Peccatore prit la parole pour féliciter à son tour la novice :

Comme mes frères et soeurs l'ont dit, le sujet n'était pas évident à traiter et ton commentaire est très lucide et exact. Très Lescurien dans son contenu, qui plus est, avec ton rappel de l'Egalité entre les hommes et de l'Humilité qu'il importe à chacun d'adopter.

Je suis heureux de t'accueillir parmi les Amis.

Je propose que la cérémonie d'intégration aie lieu dès que les nouveaux mandataires auront été désignés, et que le nouveau Recteur la préside. Nous intégrerons ainsi en même temps Onael, Isabelle et Duncan.


avatar
Peccatore
Pape
Pape

Nombre de messages : 2499
Localisation IG : Lisieux (jadis)
Voie Lescurienne : Clergé séculier (jadis)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: cellule Onael

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum